-A +A

 

Urgence - SAMU

Un équipement d'IRM dernière génération au CHVSM

Un équipement d'IRM dernière génération au CHVSM

Le Centre Hospitalier Verdun Saint-Mihiel investit une nouvelle fois pour garantir une offre de soin de qualité sur le territoire en se dotant d’un nouvel équipement d’IRM. Cet équipement dernière génération a été livré lundi 11 septembre 2017. 

Renouvelé tous les 7 ans, cet appareil offre une très haute définition d’images et une vitesse accrue pour l’ensemble des examens. Il permet, entre autres, de réaliser les spectro-IRM,  les IRM cardiaques ainsi que les IRM corps entier ; un point très important compte-tenu du statut de Centre de Coordination en Cancérologie de l’établissement sur la Meuse. Choisi en consultation avec l’ensemble des intervenants, ce modèle assure également aux patients un meilleur confort d’examen, avec un large tunnel de 70cm et de multiples antennes permettent de réaliser d’avantage d’examens la tête en dehors de l’aimant. Ces antennes, plus légères, apporteront également un confort de travail aux manipulateurs.

Arrivé en camion, c’est par les airs, à l’aide d’une grue mobile que cet équipement lourd (4,6 tonnes) a rejoint le service d’imagerie médicale. Le remplacement d’un équipement de cette envergure a nécessité une forte mobilisation des agents du Centre Hospitalier Verdun Saint-Mihiel, notamment des services techniques, du service biomédical et du service d’imagerie médicale qui a maintenu son activité et sa qualité d’accueil tout au long des travaux.

Un remplacement réalisé tout en maintenant la prise en charge des patients
La permanence des soins a pu être assurée grâce à l’installation d’un équipement d’IRM mobile, dans la cour de l’hôpital. Cette cabine, contenant l’équipement est rattaché à l’établissement via un couloir fabriqué sur mesure par les services techniques, afin de faciliter les déplacements et  de maintenir le confort des patients. 
Une fois l’équipement d’IRM en place, l’installation peut commencer avec la réfection de la cage de Faraday, le raccordement au réseau d’eau glacée, le nettoyage des locaux, la mise en route du champ magnétique puis les contrôles : qualité de l’image et sécurité électrique. Les manipulateurs en électroradiologie médicale suivront une formation afin d’appréhender leur nouvel outil de travail, avant de recevoir le premier patient le 25 septembre.